Bonnes pratiques

 

Cette rubrique est actuellement en cours de construction

  • Bonnes pratiques

Qu'est-ce que la télémédecine ?

Un peu d’histoire…

 

L’avant-projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé introduit le terme de « télésanté » qui regroupe et définit d’une part la pratique de la télémédecine et, d’autre part, celle du télésoin.

Le décret du 19 octobre 2010 définit les 5 actes de télémédecine. Accéder au décret en cliquant ICI.  

  • La téléconsultation est entrée dans le droit commun le 15 septembre 2018 et la télé-expertise depuis février 2019 pour certains patients et à ce titre, pris en charge par l’Assurance Maladie.

Cliquer ICI pour accéder à l’arrêté du 1er août 2018 portant approbation de l’avenant n°6 à la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l’assurance maladie signée le 25 août 2016. 

 

ORTIF permet de réaliser l’ensemble de ces actes.

Dans votre projet médical partagé, ORTIF permet de réaliser l’ensemble de ces actes et vient en support en tant qu’outil collaboratif lors de staff médicaux (télé-staff) ou de réunions de concertation pluridisciplinaire (télé-RCP).

 

ORTIF est actuellement déployé au sein d’établissements ayant une activité de téléexpertise / téléconsultation. Pour consulter la liste des établissements équipés de ORTIF, cliquez ICI.

Quels sont les apports de la télémédecine ?

La télémédecine est encouragée pour répondre aux enjeux auxquels notre système de santé est confronté : démographie médicale, vieillissement de la population, maladies chroniques et égalité d’accès aux soins.

La télémédecine constitue un levier pour améliorer la prise en charge du patient à tous les niveaux de la gradation des soins :

ORTIF est un outil de télémédecine garant de la confidentialité des échanges, de la sécurité des données de santé et de la traçabilité des actes.

À qui s'adresse la télémédecine ?

Tous les patients peuvent bénéficier de la télémédecine. Il suffit d’informer le patient et de recueillir son consentement.

 

Pour la téléconsultation c’est une question d’organisation à adapter en fonction du profil du patient :

Pour aller plus loin, consultez les modalités de prise en charge par l’Assurance Maladie en cliquant ICI.

Les impacts de la télémédecine sur la relation médecin-patient ?

La télémédecine recentre l’interrogatoire, temps essentiel de l’examen clinique, pour poser un diagnostic médical. Elle prend en compte les besoins et les attentes du patient et contribue à favoriser l’alliance thérapeutique. L’engagement du patient dans sa prise en charge se trouve renforcé par la prise en compte de son expérience patient (le vécu de sa maladie) recueilli lors de l’échange en télémédecine. L’éducation thérapeutique peut être réalisée au cours de la téléconsultation. La télémédecine est un moyen essentiel pour favoriser l’observance thérapeutique du patient.

 

Comment mettre en place un projet de télémédecine (hôpital / cabinet médical / médico-social) ?

Comment organiser une téléconsultation ou une télé-expertise ?